6 jours au Guatemala

22 septembre 2016, 05H00 du matin, aéroport la Aurora, Guatemala-city.

Je viens de passer six jours mémorables au Guatemala et je sais déjà que ce temps était trop court et que j’y retournerai lors d’un prochain voyage pour y passer plus de temps.  Sauf quelques complications administratives car ma carte Travel Cash ne me permettait pas de retirer de l’argent dans les bancomats d’Antigua,  le voyage s’est très bien passé. Nous n’avons pas rencontré de problèmes de sécurité. C’est précisément pour cette raison que je n’ai failli jamais me rendre au Guatemala si Andrea et une de ses amies n’avaient prévu de visiter ce pays durant les dates où je me trouvais au Costa Rica. Le département des affaires étrangères de la Suisse tout comme beaucoup d’autres pays recommande aux femmes de ne pas voyager seules. Bien que mon envie de voyager dans ce pays était immense, j’avais quelques craintes.  Par chance, deux amies du Costa Rica avaient prévu d’y aller et j’ai pu m’y rendre avec elles.  Je n’ai pas hésité une minute et j’ai dit OUI ! Nous sommes parties le 16 septembre de San Jose en avion en direction de Guatemala-city.  Le temps était très clair et nous a permis d’observer la chaine de volcans qui se trouve près du lac Atitlán et près d’Antigua. En arrivant à l’aéroport, nous avons pris un shuttle qui nous a amené à notre hostel d’Antigua. Cette ville nous transporte dans une autre époque avec ses maisons de couleurs, ses églises, ses rues en pavés, ses cafés et restaurants et ses stands de cuisine ambulants dans les parcs qui enchantent les touristes et ses habitants. On peut déguster des spécialités délicieuses comme des beignets, des tacos de guacamole, fromage et poulet, du riz au lait ou au chocolat. Impossible de ne pas adorer cette ville ! Après avoir passé deux jours à Antigua, nous avons pris un shuttle pour Panajachel, ville au bord du lac Atitlán. Nous avons accepté l’offre d’un rabatteur de rue pour une excursion en bateau qui nous amenait à trois destinations au bord du lac Atitlán : San Juan, San Pedro et Santiago. Nous avons du coup profité d’un tour privé en bateau pour nous trois, ce qui était fort agréable !

San Juan est une ville d’artistes, il y a un grand nombre de galeries avec de magnifiques peintures et croyez moi j’avais envie de tout acheter !!!!

San Pedro est une ville très appréciée par les touristes pour sa vie sociale et son ambiance.

La dernière que nous avons visitée, Santiago, est connue pour son grand marché d’artisans et est idéale pour acheter des beaux souvenirs.

Le lendemain, nous avions une longue, une très longue route qui nous attendait de Panajachel à Antigua, d’Antigua à Guatemala, de Guatemala à Flores et de Flores à Tikal. Nous avons traversé tout le pays en environ quinze heures et en cinq moyens de transports différents. Notre bus entre Guatemala-City et Flores était un bus première classe (peut-être à une époque très lointaine !!!!) mais n’était pas très bien en point… vitre fissurée sur le côté, pas d’eau aux toilettes etc… Je n’ai pas beaucoup dormi ni à l’aller, ni au retour d’ailleurs. Le bus direct s’est arrêté plusieurs fois pour des raisons que je ne connais pas et le trafic routier était très dense même si nous avons roulé de nuit à l’aller comme au retour. De gros camions traversent le pays et les routes n’étaient pas des autoroutes mais très souvent des routes sinueuses.

Après avoir traversé presque tout le Guatemala car Tikal n’est plus qu’à quelques kilomètres de la frontière du Belize, nous y sommes arrivées, TIKAL est incontournable.   Tikal est l’un des sites majeurs de la civilisation maya qui fut habité du VIe siècle av. J.-C. au Xe siècle de l’ère chrétienne et est un endroit divin et d’une rare beauté.

Notre guide, expert en archéologie, professeur d’université la semaine et guide durant son temps libre, nous a transporté dans un autre temps avec ses explications précises et passionnées.

Au retour, nous avons eu une panne en route avant d’arriver à Guatemala-city et avons attendu un véhicule de rechange. Nous sommes finalement arrivées à destination avec deux heures de retard, fatiguées mais heureuses d’arriver. Notre plus grand souhait en arrivant était une douche et ce souhait s’est réalisé qui plus est avec de l’eau chaude. Notre hostel était merveilleux.

Nous voici donc le lendemain et toujours à l’aéroport, il est 06H00 cette fois et j’écris mes notes de voyage sur le set de table en papier du Mac Donald en attendant que le temps passe. La compagnie aérienne ne m’a pas laissé monter dans l’avion qui repartait à 06H18 pour San Jose. Je n’avais pas de preuve de sortie du Costa Rica à présenter au check-in. Certes j’avais une confirmation de mon voyage en bateau du mois d’octobre du Panama en Colombie mais ceci ne suffisait pas. J’ai donc déplacé mon vol à 12H00 pour me permettre de trouver une solution rapide et surtout de fixer un itinéraire et une date de sortie du Costa Rica. Le voyage est une aventure continuelle et j’étais presque contente d’avoir à nouveau un petit challenge.

J’ai donc à l’aide du wifi qu’offrait un café hors de l’aéroport (pas de wifi dans la zone de check-in), réussi à réserver un transfert de Puerto Viejo à Panama en ligne pour fin septembre.

Pour en revenir au Guatemala, ce pays est d’une pure beauté, les gens sont aimables et souriants. Les femmes avec leurs longs cheveux noirs et habits typiques sont d’une élégance incomparable. Je sais que je retournerai dans ce magnifique pays un jour car j’ai envie de découvrir beaucoup plus.

Voici quelques impressions en images :

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s